fbpx

Le Kalsarikännit est une coutume finlandaise qui consiste, littéralement, à boire chez soi seule ou en sous-vêtements. Vous vous doutez bien que quand on a entendu parler de cette tendance on a tout de suite voulu l’essayer. En l’occurrence, on ne l’a pas testé au bureau comme la méditation, mais, bien confortablement, installé à la maison.

Non mais c’est quoi ce truc : Le Kalsarikännit ?

Après une longue et rude journée de travail on a tous besoin de se détendre en rentrant chez soi. Certains allument la télévision, d’autres vont au sport ou aiment préparer un bon repas. Les Finlandais, eux, sirotent un bon verre de vin affalés dans leur canapé. Franchement, soyons honnête c’est tout de même une bonne façon de se relaxer. On est presque un peu déçu de ne pas y avoir pensé avant eux.

Pendant l’hiver, on aime s’enrouler dans un plaid au chaud et surtout ne pas mettre un pied dehors. Seulement boire un petit verre en semaine ça fait quand même du bien. Le Kalsarikännit est donc la solution parfaite : boire sans sortit de chez soi en version ultra confort, en caleçon ou en culotte.

Edovino et le Kalsarikännit

Sans rentrer trop dans les détails, moi aussi, j’ai testé cette séduisante pratique. Je dois le reconnaître cela m’a vraiment permit de décrocher. J’ai coupé mon téléphone et me suis installée confortablement sur mon divan. J’ai pris un bon livre. En ce moment, c’est “Risibles amours” de Kundera qui trône sur ma table de chevet. C’est un recueil de sept nouvelles qui raconte plusieurs histoires d’amour. Pour moi, cet ouvrage, permet de prendre du recul sur ce que l’on est sensé penser de cette vive émotion. En effet l’auteur dépeint des relations amoureuses à la fois très simple et très mélancolique. Il s’agit de descriptions réalistes de ce que sont vraiment les relations amoureuses. Risibles amours traite de la fidélité, de l’être à deux, du paraître de la séduction, de l’identité et surtout de l’amour.

Si vous voulez retrouver ce livre c’est ici.

Pourquoi c’est important de prendre du temps pour soi ?

Vous savez, je n’ai aucune leçon à vous donner, j’aimerais seulement vous partager une de mes philosophies de vie. Au-delà du Kalsarikännit, je crois qu’il est essentiel de prendre du temps pour soi, pour se retrouver seule avec soi-même. Parfois la pression du travail, de la famille, des amis est si forte qu’il faut s’arrêter deux minutes et prendre le temps de respirer. La solitude nous permet de réfléchir, de prendre du recul et de faire le tri dans nos émotions. Le monde dans lequel on évolue nous pousse à vivre une vie à 100 à l’heure et souvent, je trouves ça très grisant. Cependant, il faut apprendre à s’écouter et à se comprendre pour pouvoir avancer plus sereinement dans la vie. Des pratiques tel que le Kalsarikännit permettent de s’imposer ce STOP dont nous avons tous besoin.

J’espère que cet article vous aura divertit.

Bonne semaine à vous.

Romane